News Center

SBL Cup Events 28.01.2019

SBL Cup : Les Lions et Elfic sacrés

Les Lions de Genève ont mis fin à l'hégémonie de Fribourg Olympic en s'adjugeant leur troisième SBL Cup. Les joueurs du coach Vedran Bosnic se sont imposés 67-53 face à SAM Massagno dimanche en finale à Montreux/Clarens. Chez les dames, Elfic Fribourg a comme prévu cueilli son quatrième titre d'affilée dans la compétition. Leaders du championnat, les Lions du président Imad Fattal s'offrent donc leur premier titre d'importance depuis leur sacre dans la Coupe de Suisse 2017. Leurs adversaires sont prévenus: les Lions de Genève sont devenus à deux reprises champions de Suisse (2013 et 2015), à chaque fois dans la foulée de leur sacre en SBL Cup...

Fattal "soulagé"

"On a faim de titres. On en veut plus, et on espère que ce n'est qu'un début", a lâché l'intérieur des Lions Arnaud Cotture. "Mais nous n'avons pas de message à envoyer à Olympic ou à qui que ce soit d'ailleurs. Nous sommes juste là pour gagner des matches et des titres", a poursuivi le Valaisan. "Nous étions frustrés par la domination sans partage d'Olympic la saison dernière. Je suis donc soulagé, car les Lions sont un club qui gagne", a quant à lui souligné le président Imad Fattal. "Ca va nous enlever de la pression pour la suite de la saison. Mais Olympic sera revanchard après ce week-end."

Massagno craque

Surprenant tombeur du tenant du trophée Fribourg en demi-finale, SAM Massagno devra donc patienter avant de cueillir le premier titre de son histoire. La formation tessinoise a chèrement vendu sa peau. Mais elle a fini par payer le manque de profondeur de son banc. Contraint de tourner à sept joueurs en raison de l'absence du pivot Uros Slokar (ex-Toronto Raptors), qui souffre d'une pneumonie, SAM Massagno a lâché prise dans le troisième quart-temps. Jules Aw (19 points, 17 rebonds) et ses équipiers ont encaissé un sec 20-3 entre les 22e et 29e minutes pour accuser 16 longueurs de retard (53-37). "Nous n'avons aucun regret. C'est déjà magnifique pour nous de nous être retrouvés en finale", a glissé l'ailier tessinois Randon Grüninger. "Bien sûr, nous sommes revenus à quatre points" après avoir infligé un 12-0 à leurs adversaires (53-49 à la 31e). "Mais nous étions bien trop fatigués pour espérer plus." Les Lions de Genève ont alors redoublé d'intensité, notamment en défense. Et ils ont pu s'appuyer sur le précieux Terry Smith (24 points dimanche) pour prendre cette fois-ci définitivement le large grâce à un partiel de 10-0 (63-49 à 4'52'' du "buzzer").

Elfic en route pour un nouveau triplé

Auteur - comme Olympic - du triplé durant l'exercice 2017/2018, Elfic n'a pas failli à Montreux/Clarens. Toujours invaincue en Suisse cette saison, la formation entraînée par Jan Callewaert a nettement dominé Genève Elite en finale (76-50). "Nous visons à nouveau le triplé cette saison. Toute autre issue constituerait une déception", a lâché l'intérieure de Fribourg Marielle Giroud, auteur de 18 points, 15 rebonds et 6 passes décisives dimanche. Genève Elite a offert une belle résistance. Menées de 14 points à la mi-temps (38-24), les protégées du coach Romain Petit ont entretenu l'espoir en recollant à cinq points (38-33 à la 23e). Mais Elfic a pu reprendre le large, bouclant le troisième quart-temps sur un partiel de 17-1. "Nous n'avons pas douté lorsque Genève est revenu à cinq points, car nous jouions mal. Nous avons ensuite resserré notre défense", a souligné Marielle Giroud, dont l'équipe comptait 25 points d'avance après 30' de jeu (62-37).

ATS - Gilles Mauron

Ceci pourrait vous intéresser

Main partners
Official partners
Official suppliers
Media partners