Menu

News Center

SBL Cup Leagues SB League Women 19.02.2021

SBL Cup Women : Game recap semi finals

Quatre ans après sa dernière apparition en finale, Hélios VS Basket va une nouvelle fois goûter à ce parfum le samedi 6 mars à la salle des Galeries du Rivage à Vevey. En effet, les vétroziennes ont réalisé une très belle performance en allant s'imposer sur le terrain du tenant du titre, BC Winterthur. Elles ont fait la différence en première période avant de bien résister au retour de la formation suisse-alémanique. Elles vont y affronter un habitué, BCF Elfic Fribourg, qui va disputer la finale de la SBL Cup pour la 7ème fois consécutivement également le record du reste de la formation valaisanne. Les elfes au bénéfice d'un collectif de première force n'ont pas laissé la moindre chance à Genève Elite Basket à la salle Saint-Léonard.

Hélios Basket tient sa première finale de la saison

Sur le parquet de Winterthour, les Vétrozaines ont impressionné en première mi-temps avant de résister en deuxième pour obtenir une victoire 75-78, synonyme de qualification pour la finale de la SBL Cup.

Hélios Basket l’avait clamé sans gêne avant même le début de la saison, son objectif, en dehors d’une place dans le top-4, était d’atteindre une finale. Et les Vétrozaines étaient apparemment pressées d’y être puisqu’elles ont transformé l’essai sur leur première occasion. Mercredi soir, sur le parquet du BC Winterthour, Césaria Ambrosio et ses coéquipières ont composté leur billet pour la finale de la SBL Cup en s’imposant 75 à 78.

Un collectif au diapason

Face à une équipe qui les avait battues (73-84) à Bresse le 24 janvier dernier, les protégées de Simona Soda ont livré une prestation de premier plan, tant offensivement que défensivement. D’abord hésitantes et sans doute légèrement crispées par l’enjeu – 0 sur 6 aux shoots après deux minutes de jeu – les visiteuses ont su rapidement exploiter leur supériorité collective, face à une équipe encore en rodage –, leur nouvel entraîneur, Valter Montini, venant tout juste d’être nommé. Preuve de cette démonstration d’équipe: à l’issue du premier quart, toutes les joueuses du cinq de base avaient au minimum inscrit 4(!) points. A l’autre bout du terrain, Hélios impressionnait également. En verrouillant l’intérieur et en dominant le rebond, Ana Vojtulek et son équipe contraignaient Winterthour à s’appuyer quasi uniquement sur le redoutable shoot de sa meneuse Ameryst Alston. Sans trembler, les Valaisannes du Centre allaient confirmer – ou même affirmer – cette assise défensive dans le deuxième quart avec un solide 9-20.

Hélios résiste en deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, les Zurichoises allaient cependant se rebeller. En pénétration et sous l’impulsion d’Alston – encore elle –, Winterthour trouait la défense d’Hélios et l’avantage des visiteuses fondait comme neige au soleil, un mercredi de février. De +15, le matelas de Dinkins et ses coéquipières passait à +2 à la 34e. Le moment choisi par la top-scorer américaine et par Virginie Bruchez pour inscrire coup sur coup deux paniers à trois points. Des paniers qui ouvraient définitivement la porte de la finale à leur équipe. Une équipe qui, même lorsque le vent soufflait très fort dans le dos des joueuses locales, n’a pas perdu ses vertus collectives. «Je savais que notre véritable force est notre collectif, surtout offensivement. Mais ce soir, les filles ont surtout prouvé qu’elles avaient du caractère et l’aspect mental a été très important pour gérer notre avance», souligne Simona Soda, coach des Valaisannes. Des Valaisannes que l’on retrouvera donc en finale de la Coupe de la ligue, le 6 mars prochain, face à Elfic Fribourg, à Vevey.

Le Nouvelliste - Adrien Delèze

Full game

Elfic tient sa première finale

En battant Genève hier soir, les Fribourgeoises retrouveront Hélios en finale de la Coupe de la ligue

Mardi, à la veille de la demi-finale de Coupe de la ligue, Romain Gaspoz se montrait confiant, mais avait ce petit doute, celui du surplus de confiance de son Elfic Fribourg. Après avoir mis plus de 100 points à Aarau (victoire 107-33 samedi), l’équipe arrivera-t-elle à garder la concentration pour éviter le piège tendu par Genève, hier soir à Saint-Léonard? L’incertitude, si elle était encore présente dans un coin de la tête de l’entraîneur des elfes, a été très vite levée et une victoire finale probante 102-64. Nancy Fora, auteure d’un début de match en fanfare, a balayé les espoirs genevois. Femme-orchestre d’un soir, la Tessinoise a enchaîné d’entrée une interception, deux points, un rebond, une passe décisive pour Taylor Koenen et un tir primé. Le chronomètre n’était vieux que de 1’24 et le score, lui, montrait 7 pour les hôtes et 2 pour les visiteuses. Et l’explosive arrière n’a pas fait «pschitt», elle a continué sur sa lancée tout le premier quart durant. Dix points, deux rebonds, quatre assists, 100% aux tirs et deux interceptions, son duo avec Koenen a fait des étincelles et les elfes menaient déjà de 15 unités après dix minutes.

Fogg s’affirme gentiment

Mais, car souvent dans ce genre de situation il y a un satané «mais», si l’attaque faisait feu de tout bois, la défense avait plutôt l’aspect d’un pétard mouillé. Beaucoup de petites erreurs qui n’ont certes pas permis à Genève d’y croire, mais qui ont fait tache. «L’attaque genevoise n’a vécu que grâce à nos errements, souffle Romain Gaspoz une fois la victoire actée. Il faut reconnaître que les filles ont livré un match fort offensivement.» Comme face à Aarau samedi, l’adresse a été du côté fribourgeois. Après Nancy Fora, c’est l’autre Suissesse du cinq de base qui s’est enflammée. Marielle Giroud, si elle n’est pas passée loin d’un double double qui aurait été mérité (20 points, 9 rebonds), a néanmoins porté les elfes en fin de rencontre. Plus que les deux internationales, c’est un groupe qui semble désormais inarrêtable. L’arrivée d’Abigail Fogg dans la raquette ne vient qu’accélérer le processus. Après un match discret à Aarau, elle est montée en puissance hier face à Genève. «Elle se fond gentiment dans le collectif, se réjouit Romain Gaspoz. C’est une histoire de confiance collective. Nous croyons en notre basket et savons ce que nous voulons produire.»

Une finale face à Hélios

Le résultat final (102-64) est logique et aurait même pu être plus lourd. A la 7e minute de jeu, la top-scoreuse genevoise Kristen Spolyar, meilleure pointeuse de SB League, écopait déjà de sa troisième faute, forçant son entraîneur à la sortir près de 15 minutes. Derrière, il a fallu une grande Emma Chardon et une Margot Vidal en courant alternatif pour sauver les meubles. Mais face à l’adresse fribourgeoise, il aurait fallu bien plus que cela. Un match sans surprise donc, ce qui n’a pas été le cas de l’autre demi-finale disputée au Neuhegi de Winterthour. Les Zurichoises ont en effet été battues par les Valaisannes d’Hélios (75-78). Menées de 15 points à la mi-temps, les tenantes du titre n’ont jamais pu revenir, si ce n’est dans les derniers instants de la partie. Elfic Fribourg retrouvera donc son vieil ennemi valaisan en finale le 6 mars à Vevey. Comme le calendrier fait souvent les choses bien, les elfes accueilleront Hélios samedi déjà dans le cadre du championnat. «Il ne faut pas trop se projeter, tempère Romain Gaspoz. Jusqu’ici, cela nous a bien réussi de prendre un match après l’autre. Il y a un gros travail qui est fait tous les jours, notamment par Temelso Besserat (son assistant, ndlr) au niveau de la vidéo. Nous arrivons toujours prêts et ce ne sera pas différent, ni samedi ni en finale.»

La Liberté - Patrick Biolley

La logique a été respectée lors de cette 1/2 finale de SBL Cup Women où Genève Elite Basket n'est pas parvenu à bousculer le leader incontesté du championnat BCF Elfic Fribourg. Pour la 3ème fois de la saison, les genevoises se sont inclinées face aux elfes sans trouver la parade surtout défensivement où elles ont encaissé une moyenne de près de 98 pts. Impossible dans ces conditions de pouvoir rivaliser avec les protégées de Romain Gaspoz. Elles n'atteindront pas pour la seconde reprise après 2019 la finale de cette compétition alors que de son côté BCF Elfic Fribourg y est parvenu pour la 7ème fois consécutivement égalant le record en la matière de Hélios VS Basket. Les joueuses de Antoine Mantey ont été prises à la gorge d'entrée de jeu par des elfes emmenées par un duo Nancy Fora, Taylor Koenen au four et au moulin. 14 à 6 après 4 minutes de jeu puis 25 à 12 déjà à la 6ème. Elles ont dû composer également dès ce moment-là sans leur Top Scorer Kristen Spolyar nantie de 3 fautes personnelles déjà. 34 à 19 à la fin du 1er quart-temps. L'écart s'est ensuite quelque peu stabilisé pour atteindre les 20 longueurs à la pause. Les fribourgeoises ont ensuite très bien géré leur avance l'accentuant même dans les derniers instants de la partie. Une défaite au final de près de 40 pts des pensionnaires du Sapay qui vont devoir réagir rapidement en championnat pour préserver leur 3ème rang et ainsi éviter les elfes dans le cas d'une éventuelle 1/2 finale de play-offs. En vue également la 1/2 finale de Patrick Baumann Swiss Cup à jouer face à Hélios VS Basket ou Nyon Basket Féminin. A signaler pour Genève Elite Basket les 15 pts, 4 rbds de Emma Chardon, les 13 pts, 5 ass de Margot Vidal-Genève et les 14 pts marqués par Anissa Toumi. La Top Scorer genevoise Kristen Spolyar est en difficulté depuis la reprise après la trêve dédiée aux équipes nationales. Grosse performance du côté fribourgeois de Marielle Giroud, 20 pts, 9 rbds, 5 ass et de Nancy Fora 19 pts, 6 rbds, 6 ass. A signaler également les 15 pts, 8 ass de Aislinn Koenig, les 14 pts, 4 rbds, 4 ass de Taylor Koenen et les 14 pts, 5 rbds, 2 ass de Abigail Fogg qui trouve petit à petit ses marques.

Full game

Stay
tuned!
Follow Us
Main partners
Official suppliers
Media partners
2021 © Swiss Basketball