Menu

News Center

Swiss Cup Swiss Basketball SB League 09.04.2021

Patrick Baumann Swiss Cup Men : Game recap semi finals

La logique a été respectée à l'occasion de ces 1/2 finales de Patrick Baumann Swiss Cup Men où les Lions de Genève et Fribourg Olympic ont obtenu leur qualification. Les genevois ont disposé très facilement du BBC Nyon à la salle du Pommier alors que les fribourgeois ont dû lutter jusqu'au bout pour venir à bout d'un Starwings basket pourtant privé de son intérieur sénégalais Cheikh Sane. Un remake de la dernière finale jouée en 2019 à la patinoire de Bienne.

Les Lions de Genève en finale de la Coupe de Suisse

Au Pommier, les Genevois ont logiquement surclassé le BBC Nyon (117-72) en demi-finale mercredi.

Il n’y a pas eu de tremblement de terre mercredi soir au Pommier, du côté du Grand-Saconnex. Favoris de leur demi-finale de la Patrick Baumann Swiss Cup face au BBC Nyon, les Lions de Genève ont livré un véritable récital offensif devant la lanterne rouge de SB League, étrillée 117-72. Dans le sillage de Sabeckis – trois tirs derrière l’arc d’entrée – et d’Ivanov – 10 points dans le 1er quart-temps – , le leader incontestable du championnat a su se rendre la tâche facile dès les premières minutes de jeu. Prise au sérieux après son exploit contre Boncourt au tour précédent, l’équipe nyonnaise est restée un quart-temps et demi dans le coup, grâce à l’adresse de l’inusable N’doye (17 points et 5 tirs primés à la pause), avant de baisser pavillon après la sortie de son deuxième joueur étranger, Amir Williams, pénalisé par les fautes (3). En tête de 21 points à la mi-temps (66-45), les Genevois, désormais privés d’Eric Adams (blessé) jusqu’à la fin de la saison, n’ont ensuite jamais tremblé et même donné des ampleurs vertigineuses au tableau d’affichage. Après des premiers pas victorieux à Bâle le week-end dernier, Natan Jurkovitz, nouveau venu chez les Lions, s’est montré à son avantage avec 11 points en 19 minutes. De très bon augure pour la bande à Stimac avant la réception de… Fribourg samedi.

Tribune de Genève - Jeremy Santallo

Coupe de Suisse: le BBC Nyon ne verra pas la finale

En demi-finale de Coupe de Suisse, les pensionnaires du Rocher n’ont pas fait le poids face à l’armada des Lions de Genève, mercredi soir, au Pommier. Ils se sont inclinés 117-72.

La belle aventure des Nyonnais en Coupe de Suisse s’est arrêtée de manière brutale, mercredi soir, en terres genevoises. Après avoir réussi à se glisser en demi-finale en sortant de manière héroïque le BC Boncourt, la troupe d’Alain Attallah est cette fois-ci tombée sur une montagne infranchissable. Les Lions de Genève, leaders du championnat et battus une seule fois cette saison toutes compétitions confondues, n’ont fait aucun cadeau au BBC Nyon. Sabeckis a planté le décor et mis les siens sur orbite en scorant trois paniers longue distance dès le début du match (9-0). Si les Nyonnais ont tenté de s’accrocher, notamment grâce à une belle adresse en première période (45 points inscrits), ils ont dû rendre les armes face à des hôtes simplement plus forts dans tous les domaines. Battus finalement 117-72, les basketteurs du Rocher ne verront pas la finale de cette Patrick Baumann Swiss Cup et finiront leur saison par quatre matches de championnat. Samedi, ils accueillent SAM Massagno au Rocher (17h30).

La Côte - Romain Bory

Full game

Highlight

Une troisième finale dans la douleur

Accroché par les Starwings en demi-finale de la Coupe de Suisse, Olympic a dû cravacher pour passer

Fribourg Olympic pensait avoir fait le plus dur en se débarrassant de Massagno en quart de finale de la Coupe de Suisse en février dernier. Le déplacement à Birsfelden contre les modestes Starwings, sérieusement diminués et avant-derniers de SB League (lire ci-dessous), ne devait s’apparenter qu’à une simple formalité. Devait, mais la Coupe de Suisse réserve toujours des surprises. Si les Fribourgeois l’avaient oublié, les Bâlois se sont vite chargés de le leur rappeler. Une défense de zone pour endormir leurs hôtes, couplée à une bonne dose de culot en attaque et voilà, le grand Olympic dans ses petites baskets. Mardi, les Starwings ont longtemps fait jeu égal avec les Fribourgeois. Les Rhénans ont même pris l’avantage en milieu de deuxième quart-temps (29-28, 23e). Maladroits dans leurs tentatives extérieures (4/26 sur l’ensemble du match) et pas assez agressifs avec le ballon, les visiteurs ont séché. «Les Starwings ont mis beaucoup d’intensité. Il était dur de trouver Kristijan (Krajina, le pivot, ndlr) à l’intérieur et on a commencé à beaucoup shooter. Ce n’est pas notre jeu. Rien ne rentrait et on est devenu nerveux», analyse Robert Zinn. Comme souvent, l’entraîneur Petar Aleksic a profité du passage par les vestiaires pour remettre quelques idées en place dans la tête de ses joueurs. Revenus avec de meilleures intentions, les Fribourgeois, sous l’impulsion de Sean Barnette dont le retour au jeu n’est pas passé inaperçu, ont creusé un bel écart (38-56, 27e). «A ce moment-là, nous aurions dû tuer le match», regrette le coach Petar Aleksic. Si les regrets sont présents, c’est qu’Olympic a souffert jusqu’au bout. Sans complexe, les jeunes Bâlois ont joué crânement leur chance. Revenus sous la barre des 10 points en fin de 3e quart (47-56, 29e), ils ont même soufflé sur la nuque de leurs hôtes en fin de match (61-66, 37e). «Il n’est jamais évident de gérer ces rencontres où tout le monde s’attend à ce que tu gagnes», rappelle Aleksic, qui ne veut pas se montrer trop critique. «Nous pouvons parler trois jours et trouver un million de choses qui n’ont pas été, mais pour beaucoup de mes joueurs, c’est surtout une qualification pour une première finale. Dans un match couperet, seul le résultat compte!»

Dans un mois face aux Lions

Si les difficultés contre la défense de zone et le manque de constance restent des problèmes majeurs pour Olympic, ils ne sauraient entacher cette qualification pour la finale de la Coupe de Suisse, dont les Fribourgeois sont les doubles tenants du titre. Dans un mois exactement, le 8 mai à Fribourg, Olympic retrouvera sur sa route les Lions de Genève qui n’ont fait qu’une bouchée de Nyon mardi 117-72). «On se réjouit de les retrouver. Cette victoire n’est pas jolie, mais elle est bonne pour le mental. Depuis notre défaite à la dernière seconde en demi-finale de la Coupe de la Ligue, nous avons enchaîné trois succès. On veut continuer sur cette lancée», annonce Robert Zinn. Olympic, enfin au complet, a un mois devant lui pour monter en puissance et trouver la bonne carburation. Un mois parsemé de tests grandeur nature. A commencer par celui de samedi à Genève face aux Lions.

La Liberté - François Rossier

Full game

Highlight

Stay
tuned!
Follow Us
Main partners
Official suppliers
Media partners
2021 © Swiss Basketball